samedi 26 février 2011

Eoliennes - Consultation populaire: "êtes vous d'accord avec implantation d'un parc éolien sur la commune de Fauvillers" OUI ou NON

Consultation populaire à Fauvillers ce 27 février 2011

"êtes vous d'accord avec implantation d'un parc éolien sur la commune de Fauvillers" OUI ou NON

6 éoliennes à proximité de la nationale 4 entre Strainchamps et Warnach. L’enquête publique avait démontré une vive opposition au projet et le conseil communal de Fauvillers avait finalement donné un avis défavorable. Mais l’échevin de l’Environnement Edmond Troisfontaine estimait pour sa part qu’il y avait une opportunité à saisir et c’est grâce au concours de la minorité que le principe d’une consultation populaire a été adopté par le conseil communal.  Aujourd’hui, chaque camp fourbit ses arguments. Pour, il y a le besoin de réduire les gaz à effet de serre. D’aucuns avancent aussi l’argument financier, le profit que peut générer un parc éolien pour les investisseurs, mais aussi pour les communes dans un partenariat public-privé sans compter les opportunités de participation citoyenne via notamment des coopératives. Un groupement citoyen a vu le jour et ce point de vue est également partagé par l’échevin Edmond Troisfontaine.

http://www.rtbf.be/info/regions/detail_les-habitants-de-fauvillers-aux-urnes-ce-dimanche?id=5676483

Reportage sur la consultation populaire
http://www.tvlux.be/joomla/index.php/component/content/article/188/6308

Si le Oui l'emporte: la commune devrait lancer un marché public pour comparer les propositions de plusieurs promoteurs.

Si le NON l'emporte: la commune n'est que consultée pour avis pour demande de permis régional, elle risque de ne pas pouvoir bloquer un projet puisque l'étude d'orientation "Gapper" confirme que la zone est intéressante pour l'éolien. Elle devra donc proposer des alternatives à l'éolien... en développant d'autres sources d'énergies renouvelables (mais ne pourra plus se croiser les bras sans contribuer à la production locale d'énergie).

http://www.province.luxembourg.be/provlux/provlux_fr_themes/developpement-durable/energie/gapper/gapper.html

Et vous qu'en pensez-vous? (sondage)

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20110227_034&saved=1#reageer

4 commentaires:

mitsch a dit…

Non au projet éolien à Fauvillers

FAUVILLERS - Quelque 48 % la population se sont déplacés à la consultation populaire sur le projet éolien. 490 ont voté contre ce projet, 332 y sont favorables.

Grande effervescence ce dimanche à Fauvillers.
En effet la population (1717 électeurs de plus de 16 ans) était invitée à une consultation populaire et devait répondre par oui ou par non à une seule et unique question «Êtes-vous favorables à l’implantation d’un parc éolien sur le territoire de la commune de Fauvillers?».
Le vote n’était pas obligatoire, mais il fallait la participation d’au moins 20 % de la population pour être prise en compte par la commune.
Mais cela sans obligation de respect du résultat, puisque pareille consultation n’a valeur que d’avis.
Quelque 48 % de la population ont voté dans les deux bureaux de vote.
Le taux de participation étant supérieur à 20%, dès 14 heures, le bureau de dépouillement s’est mis au travail.
Peu avant 16 heures, les résultats du scrutin étaient connus. Quelque 490 personnes ont dit non au projet éolien, 332 y sont favorables.


En attente du permis de construire


Comme on le sait depuis trois mois, le projet éolien était défendu par l’échevin de l’Environnement, Edmond Troisfontaine et par le président du CPAS Marc Holtz.
La bourgmestre Bernadette Moinet et les deux autres échevins étant opposés à ce projet de construction de 6 éoliennes entre Warnach et Strainchamps le long de la Nationale 4.
Un projet d’implantation qui est actuellement en attente du permis de construire.
C’est Edmond Troisfontaine devenu échevin indépendant, rejoint par la minorité, qui a demandé la mise sur pied de cette consultation populaire sur le sujet.

guido a dit…

Le bon sens et le souci d'un environnement durable l'ont emporté à Fauvillers.L’opposant ne désire plus être culpabilisé par le reproche du manque de collaboration à la lutte contre le réchauffement climatique s’il refuse d’accepter les éoliennes dans son jardin. Il sait qu’en Belgique les fluctuations de la demande de puissance journalière, l’inélasticité du baseload mis en œuvre, la régulation thermique de l’intermittence éolienne et son heat-rate penalty (dans la terminologie de Kent Hawkins) , le productible onshore insuffisant (facteur de charge inférieur à 20%), l’inutilité de l’éolien nocturne (le National Grid anglais fait arrêter les éoliennes à 4hrs du matin), font que l’éolien onshore ne contribue pas à la réduction des gaz à effet de serre et que seul l’offshore, de par son facteur de charge important, y contribue d’une manière significative. Allons, arrêtons cette folie : mettez-les en mer !

Adam p. a dit…

Dans la déclaration de politique générale du gouvernement Wallon 2009-2014, en page 124 nous pouvons lire 'des enjeux sociaux et humains, en particulier la nécessité de préserver le pouvoir d'achat et de garentir l'accès à l'énergie ainsi qu'aux mesures d'éfficacité énergétique et à la production d'énergies renouvelables pour un nombre croissant de personnes qui éprouvent de plus en plus de difficultés à se chauffer, s'éclairer ou développer leurs activités;' Est-il dans l'Ethique d'un mandataire public de prendre position pour favorisé les bénéfices des promoteurs éoliens, qui viennent de C.V. payés aussi par des allocataires sociaux. La participation citoyenne est aussi de ce point de vue antisocial!!!

Amodef a dit…

@guido : Beaucoup de mots compliqués pour ne pas dire grand chose :

- la "fluctuation de la demande journalière" dépend de la consommation et non de la production d'énergie, elle est identique quelque soit l'endroit où est placée l'éolienne

- même remarque concernant le "baseload", qui dépend de la consommation et non de la production

- l'"heat-rate penalty" concerne les centrales thermiques, et n'a donc rien à voir avec l'éolien

- le "facteur de charge" (puissance moyenne délivrée par l'éolienne part rapport à la puissance maximale délivrable) est d'environ 25% en Belgique, qu'il s'agisse d'on- ou d'off-shore

- l'inutilité de l’éolien nocturne est à mettre en parallèle à l'inutilité du nucléaire nocturne (on ne sait pas stopper une centrale nucléaire, raison pour laquelle on garde nos autoroutes éclairées la nuit) et ne dépend pas non plus de l'emplacement des éoliennes...

Le site www.eolien.be donne des informations objectives et claires sur l'éolien. J'invite toutes les personnes désireuses de s'informer sérieusement à le consulter.

Messages les plus consultés